Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Les Olympiades »

18AA5A95-6B71-426E-AF43-F4797B0FB866

 

Certains ont parlé de renouveau en évoquant Jacques Audiard et sa cuvée 2021 « Les Olympiades ». Pourtant le cinéaste n’a eu de cesse de se rénover dans son cinéma. Il n’y a, en effet, pas beaucoup de points communs entre « Sur mes lèvres », « De rouille et d’os » ou encore « Un prophète ».

 

Ce renouveau mis en avant par certains s’est justifié par les nouveaux membres venus travailler avec lui sur ce film.

 

Il se justifie plutôt par la nécessité qu’avait le cinéaste de devoir s’associer à de « nouvelles têtes » pour mener à bien son projet. Puisque le film aborde, en premier lieu, le désir et la quête de soi féminins à bien des égards, il a fait le choix judicieux de s’associer à deux femmes, Céline Sciamma et Léa Mysius, pour cette adaptation de nouvelles graphiques d’Adrian Tomine transposées dans le 13e arrondissement de Paris. Résultat : les personnages féminins sont superbes dans leur authenticité et leur paraître, nous reviendrons plus bas sur leurs interprètes.

 

Audiard a ensuite choisi le noir et blanc pour son œuvre. Il a recruté Paul Guillaume pour cela. Cela donne de magnifiques images toutes plus sublimes les unes que les autres. Ce choix, sommes toutes audacieux à notre époque, donne un climat particulier à son film et le rend plus beau encore qu’il ne l’est déjà.

 

Pour la musique, Audiard s’est associé à Rone dont l’électro, jamais dans l’excès accompagne le périple de nos jeunes héros tout au long du film.

 

Tout cela donne un film passionnant d’un bout à l’autre sur le thème d’une jeunesse désœuvrée en apparence mais qui garde un certain optimisme malgré tout. Un optimisme qui a été mis à rude épreuve quand on sait que « Les Olympiades » est un des premiers films post covid que l’on découvre sur grand écran (même si le sujet n’est jamais abordé dans le film).

 

« Les Olympiades » est avant tout de belles histoires d’amour. La principale n’est pas sans rappeler une variante moderne de « Quand Harry rencontre Sally » que Audiard a fait d’ailleurs regarder à sa jeune héroïne Lucie Zhang pour qu’elle saisisse ce que souhaitait le cinéaste.

 

L’érotisme, très présent dans le film, n’est jamais sale, jamais vulgaire. Ce sont souvent de vrais actes d’amour entrecoupés, il est vrai, par des instants plus bestiaux lorsque les protagonistes sont en quête de leur vie à venir.

 

Il y a plusieurs histoires dans « Les Olympiades » et Audiard parvient à les entremêler avec une fluidité parfaite, ne cherchant jamais à privilégier un thème par rapport à l’autre.

 

Mais tout cela serait tombé comme un soufflé s’il n’avait pas trouvé le casting parfait pour jouer devant sa caméra. L’homme qui, jadis, s’est déjà associé à des inconnus qui avaient pour nom Reda Kateb ou Tahar Rahim, a une nouvelle fois trouvé des perles dont on va certainement entendre parler ces prochaines années. Jehnny Beth et Makita Samba sont magnifiques de justesse et d’émotion. Ils sont associés à Noémie Merlant, plus expérimentée, qui apporte une émotion particulière à son personnage en souffrance. Plus que les autres encore, c’est un total renouveau qu’elle se cherche sans vraiment le savoir.

 

Mais la grande révélation du film est bien Lucie Zhang. Audiard a trouvé ce trésor au gré d’un long casting. L’actrice de 21 ans, dont c’est le premier rôle au cinéma, crève littéralement l’écran. Elle est d’une aisance bluffante pour son âge. Jamais écrasé par la richesse de son personnage, elle est, en quelque sorte, la cerise sur le gâteau d’une œuvre cinématographique qui semblait être mineur pour son cinéaste mais il n’en est rien.

 

Après « Les aventuriers de l’arche perdue », qui lui avait pris une énergie et un temps fous, Spielberg avait voulu « se reposer » en signant un petit film « E.T. ».

Audiard, après son épuisant « Les frères Sisters » a voulu en faire de même. Et on peut parier que ce « Olympiades » ne sera pas moins mineur dans sa filmo que ne l’est « E.T. » dans celle de Maître Steven.

 



06/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres