Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« L’immensità »

48F81180-2B79-43AB-AB44-1D698CB2B704

 

La scène d’ouverture est pleine de punch et nous conditionne d’emblée. Cette jolie scène d’une mère (Penelope Cruz) qui met la table en dansant avec ses enfants complices donne le sourire et la pêche.

 

Et le reste n’est pas en deçà de cette belle mise en bouche. Porté, donc, par là toujours splendide et audacieuse Penelope Cruz, le film suit le parcours d’une jeune pré-ado qui souhaite se faire passer pour un garçon. Nous sommes dans l’Italie des années 70 et la jeune demoiselle a bien du mal à trouver sa place dans cette société où elle est coincée entre une famille en pleine crise de nerf continu et une jeune fille dont elle tombe amoureuse, à une époque où c’était « interdit »

 

La jeune Luana Giuliani incarne cette ado avec force et un naturel bluffant qui en font la révélation immédiate du film.

 

« L’immensità » enchaine des scènes prenantes avec, pour point d’orgue, de très belles séquences musicales dont le charme est accentué par un beau noir et blanc.

 

On regrettera juste que la fin soit assez méchamment bâclé et plombe un peu le plaisir que l’on avait jusqu’alors. Une fin ratée est toujours un peu frustrante en soi même si, ici, elle ne doit pas faire oublier tout le plaisir ressenti auparavant.

 



11/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 321 autres membres