Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Oblivion"

 

Oblivion

 

 

 

 

Bonne nouvelle pour ses fans (et les autres) : l'ami Tom Cruise semble, de façon médiatique, s'être racheté une conduite laissant de côté ses attirances scientologues au profit de films plutôt bien construits. Le 4e opus de "Mission impossible" et "Jack Reacher" sont là pour témoigner de la pleine forme de l'acteur. Aussi ce film de science fiction était assez attendu.

 

Et le film commence fort. Comme pour son "Tron", Joseph Kosinski nous sert un film à l'esthétisme irréprochable et grandiose. Nos yeux en prennent plein la vue pendant deux heures. Le réalisateur maitrise également avec brio ses scènes d'action d'une redoutable efficacité. Tom Cruise est excellent et est complément investi dans son rôle pendant que ses deux partenaires féminines Olga Kurylenko et surtout Andrea Riseborough (grande révélation du film) dépassent largement le statut de potiche que peut laisser entrevoir ce genre de film.

 

Le problème viendrait plutôt du scénario. Joseph Kosinski est fan de films de science fiction et ça se voit. Mais le cinéaste tombe dans le même piège que pour son "Tron", à savoir nous resservir un plat chaud. "Tron, l'héritage" n'était en fait qu'un vague remake. Pour son "Oblivion", le réalisateur a ratissé large. En voyant le film, on pense à pas moins qu'à "2001, l'odyssée de l'espace", "Star Wars", "Total Recall", "Je suis une légende", "La planète des singes" et on en passe... 

 

Ca fait beaucoup d'inspiration pour un film qui perd, de ce fait, sa propre personnalité. Le tout est, par ailleurs, plombé par un message écologique un peu lourd qui nous fait sombrer le film dans un épisode de "la petite maison dans la prairie" au point que l'on se demande si Charles Ingalls ne va pas apparaitre. 

 

Tout cela est d'autant plus dommage que le film est vraiment formidable dans sa première partie, la moins "pompée" sur les autres classiques de la sf avant de s'embourber quelque peu dans la seconde moitié du film. 

 

Regrettons enfin, et c'est une énigme, que le film ne soit pas sorti en 3D. Cela aurait fait gagner le film en efficacité.



10/04/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres