Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Pourris gâtés »

2D331311-E7D7-44FE-86B8-469CD2403B85

 

Ah les comédies françaises… On ne sait jamais sur quel pied elles vont nous faire danser. C’est le cinoche français par excellence. Celui qui coûte pas cher et rapporte gros « relativement » facilement. Mais à l’arrivée c’est quand même souvent la déception qui l’emporte.

 

Malgré la présence de Gérard Jugnot en tête d’affiche, ce « Pourris gâtés » ne partait pas avec le label « fous rires assurés ». Pourtant on est très vite rassuré. Le film de Nicolas Cuche rassure les réfractaires dès les premières scènes. Oui son film est drôle. Oui son film a un scénario qui tient la route. Oui le film tient son rythme sans faiblir tout du long. Non ce n’est pas un festival Gérard Jugnot. Le vieux lion de la comédie, s’il est impeccable en patriarche, sait s’effacer devant la jeune garde et leur laisser tout le loisir de s’exprimer.

 

A ce titre les deux fistons du film s’en sortent à merveille, chacun dans son registre. Artus et Louka Meliava ont autant de scènes réussies l’un que l’autre exprimant pleinement le talent qui est le leur à travers des séquences éloquentes et enjouées. On ne saurait oublier également Tom Leeb, hilarant séducteur latino (ou pas) ou encore François Morel indispensable second rôle français.

 

Mais la palme revient tout de même à la craquante Camille Lou. A chacune de ses apparitions, elle emporte tout sur son passage. Oui on peut être monstrueusement belle et avoir un potentiel comique énorme. Elle en est la preuve et on espère très vite la revoir dans ce registre qui lui sied à merveille. En attendant venez les voir tous dans cette très bonne comédie qui constitue une des agréables surprises de cette rentrée 2021.

 



15/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 308 autres membres