Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Premiers crus"

image.jpg

 

Premiers crus

 
On ne doute pas de la sincérité voulue par le réalisateur et son équipe de faire de ce film une jolie ouvre humaniste vantant les valeurs familiales.
 
Pourtant le film ne fonctionne pas complètement. Jerôme Le Maire semble accorder toute son énergie sur les rapports entre Jalil Lespert et Gérard Lanvin, tous deux excellents au détriment d'autres histoires parallèles sacrifiées.
 
Ainsi l'idylle entre Jalil Lespert et Alice Taglioni fonctionne mal et nous procure aucune émotion. Et on n'ose même pas évoquer la transparence du personnage de Laura Smet qui tombe dans l'indifférence la plus complète sans oublier des personnages qui tombent dans les oubliettes (mais que devient la première fiancée de Lespert ?).
 
Mais le grand péché du film est son sujet lui même qui ne nous procure aucune émotion tant l'enjeu manque d'envergure et de consistance. Pour être honnête, on finit un peu par décrocher et finalement se moquer un peu de ce qui peut arriver.
C'est dommage car le film avait, semble t'il, tous les éléments pour être une franche réussite.


26/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres