Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-elle devenue ? Nastassja Kinski

 

 

 

IMG_2599.JPG

 

 

TITRES DE GLOIRE 

 
La fille de l'illustre Klaus Kinski, avec qui elle ne tournera hélas jamais, débute au cinema dès l'âge de 14 ans dans "Faux mouvement" de Wim Wenders en 1975 où elle déploie déjà un certain aura érotique qui va lui coller quelque peu à la peau et faire sa notoriété.
 
L'année suivante, alors qu'elle n'a que 15 ans, elle se dénude déjà dans "Une fille pour le diable" qui lui permet de côtoyer les grands Richard Widmark et Christopher Lee.

 

Autre partenaire prestigieux en 75 avec la légende Marcello Mastroiani dans "La fille" où l'actrice, encore une fois, n'a de cesse de mettre ses charmes en avant.  
 
 
Mais c'est en 1979 que l'actrice accède définitivement au rang de star grâce à "Tess" de Roman Polanski qui est alors son compagnon ce qui deffraie la chronique quand on sait que le cinéaste a plus de 40 ans tandis que l'actrice n'est encore qu'une jeune ado...
 
IMG_2600.JPG
 
Pour autant que soit le succès, Nastassja Kinski déserte quelque peu les plateaux durant trois ans pour parfaire notamment ses prestations en allant prendre des cours dans l'illustre actors studio.
 

 

Elle revient au début des années 80 pour enchaîner ses films les plus célèbres tout en maintenant son image de symbole sexuel en posant régulièrement nue dans des magazines.
 
IMG_4451.JPG
 
 
Ainsi devient elle  "La féline" pour Paul Schrader (1982)...
 
                                                                                                   
 
...puis est dirigée par Francis Coppola dans "Coup de cœur" avant d'avoir le rôle principal de "Symphonie du printemps" en 1983.
 
Cette même année 1983, Jean-Jacques Beneix la dirige dans "La lune dans le caniveau" où elle donne la réplique à Gérard Depardieu.
 
  
Gerard Depardieu and Nastassja Kinski.: Célébrités, Nastassjakinski, Photos De Célébrités, Depardieu 1948, Gerard Depardieu, Cinema Backstage, Nastassja Kinski, Couples
 
 
L'actrice enchaîne ensuite quelques partenaires américains prestigieux :
Harvey Keitel dans "Surexposé", Dudley Moore dans "Faut pas en faire un drame" ou encore Rob Lowe et Jodie Foster dans le curieux "Hôtel New Hampshire".
 
Elle retrouve son metteur en scène de ses début en 1984, Wim Wenders, pour "Paris, Texas" qui obtient cette année là la palme d'or au festival de Cannes.
 

 

Toujours en 1984, on la retrouve  dans "Maria's lover" qui lui permet de croiser la route du grand Robert Mitchum.
 

 

Arthur Joffé la dirige ensuite dans "Harem" avant que Hugh Hudson ne lui permette de tourner avec Al Pacino dans "Révolution" puis l'actrice repart pour la France pour donner la réplique à Jean-Hugues Anglade dans le très beau "Maladie d'amour" de Jacques Deray.
 
 
ET APRÈS ?
 
L'actrice continue son épopée internationale en s'offrant encore des partenaires de premier ordre parmi lesquels on peut citer Rutger Hauer, Peter O'Toole et Faye Dunaway dans "Clair" (1989), Peter Falk et Bruno Ganz dans "Si loin, si proche" (1993) qui lui permet de retravailler avec Wim Wenders, Charlie Sheen dans "Terminal velocity" (1994), Vanessa Redgrave et Jennifer Tilly dans "Les charmes de la vengeance" (1997) ou encore  Billy Crystal et Robin Williams dans "Drôles de pères" (1997).
 
Elle obtient un joli succès en 97 avec le très beau "Pour une nuit" qu'elle tourne aux côtés de Wesley Snipes sous la direction de Mike Figgis.
 

 
Elle continue son bonhomme de chemin par la suite côtoyant Dan Aykroyd et Billy Zane dans "Susan a un plan", Daniel Auteuil dans "The lost son" ou encore Jason Patric dans "Entre amis et voisins" (1999).
 
A partir des années 2000, l'actrice continue d'être très présente même si ce sont dans des films moins marquants que ceux de ses débuts.
 
Elle s'essaye au western avec "Redemption" (2000), le thriller avec "Le piège d'une liaison" (2001)...
 
Elle fait partie, cette même année, d'un casting haut de gamme qui compte Warren Beatty, Diane Keaton, Charlton Heston, Andie McDowell ou encore Goldie Hawn dans "Potins mondains et amnésies partielles".
 
Par la suite Nastassja Kinski a joué avec la jeune Scarlett Johansson dans "American rapsody" (2001), Kiefer Sutherland dans "Paradise found" (2003), Christophe Lambert dans "A ton image" (2004), 
 

 
Au milieu des années 2000, l'actrice décide de déserter les studios pour se consacrer à ses enfants. 
 
Elle reste en contact avec le cinema comme le prouve sa venue en 2013 au festival de Cannes pour une projection spéciale de "Tess".
 
On devrait la revoir en 2017 dans le film "Hier" 


24/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres