Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-elle devenue ? Uma Thurman

 

Pulp Fiction : Photo Quentin Tarantino, Uma Thurman

 

TITRES DE GLOIRE :

Uma Thurman est révélée en 1988 grâce aux "Aventures du baron de Münchausen" mais c'est "Les liaisons dangereuses" de Stephen Frears qui en fait une star.  

 

 


Elle profite de son image sexy pour enchainer avec "Henry et June" de Philip Kauffman qui est un relatif échec tout comme "Tout pour réussir" de John Boorman.


Très sollicitée elle s'oriente vers des polars plutôt réussis tels que "Sang chaud pour meurtre de sang froid" (92) avec Richard Gere et Kim Basinger, "Jennifer 8" (93) avec Andy Garcia et "Mad dog and glory" avec Robert de Niro et Bill Murray.


Mais aucun de ces films ne lui permettent vraiment de la rendre "banckable", le succès de chacune de ces œuvres étant discrets...

 

Bande-annonce de "Sang chaud pour meurtre de sang froid" 

 


C'est alors qu'elle croise la route de Quentin Tarantino, un homme providentiel pour sa carrière. Elle est ainsi choisie pour jouer dans "Pulp fiction" aux côtés notamment de John Travolta, Bruce Willis et Samuel L.Jackson. Une scène l'a fait rentrer dans l'histoire du cinema. La fameuse séquence où elle danse aux côtés de Travolta entre dans les scènes cultes du genre. Dès lors sa carrière semble relancée.

 


Mais l'actrice exploite fort mal l'après "Pulp fiction". "Even cowboy get the blues" de Gus Van Sant en 95 n'est guère intéressant. Ses films suivants lorgnent vers le navet : "Romance sur le lac", "Entre chiens et chats" et surtout les catastrophiques "Batman et Robin" et "Chapeau melon et bottes de cuir". Ces deux derniers films à gros budget sont des échecs cuisants au box office et ce ne sont pas "Accord et désaccord" de Woody Allen , "Les misérables" de Bille August ou les pourtant très beaux "Beautiful girls" de Ted Demme  et "Bienvenue à Gattaca" d'Andrew Nicoll qui peuvent compenser la descente en flèche de la côte de popularité de l'actrice malgré un réel enthousiasme de la presse d'alors.


Après un nouveau bide avec "Vatel" de Roland Joffé, c'est encore Quentin Tarantino qui va relancer sa carrière. Grâce au fabuleux diptyque "Kill Bill" en 2003 et 2004, Uma Thurman fait littéralement sensation et retrouve les sommets du box office...pour les quitter immédiatement après...

 

.

ET APRÈS ?

Certes l'après "Kill Bill" n'est pas immédiatement mauvais puisqu'on la retrouve dans le solide "Paycheck" de John Woo avec Ben Affleck puis dans "Be cool" où elle retrouve John Travolta.


Mais son goût prononcé pour le navet refait surface : "Petites confidences à ma psy" avec Meryl Streep et surtout "Ma super ex" d'Ivan Reitman sont des comédies complètement ratées.


Ses films suivants passent inaperçus : "La vie devant ses yeux" (2007), "Un mari de trop" (2008) et "Maman, mode d'emploi" en 2008 également ne la remettent pas en selle.


Elle compte, en vain, sur "Bel ami" qui sort courant 2012 où elle donne la réplique au beau gosse du moment Robert Pattinson pour tenter de renouer avec le succès. 

 

Elle apparait par la suite dans cinq épisodes de la série "Smash" puis retour au ciné avec "Playing for Keeps" avec Gerard Butler, Catherine Zeta-Jones et Dennis Quaid. 

 

En 2013, elle fait partie de l'imposant casting du pseudo porno de Lars Von Trier "Nymphomaniac"

 

En 2015, elle est la partenaire de Bradley Cooper dans "Adam Jones" et apparait également dans la mini série tv "The slap" aux côtés notamment de Zachary Quinto.



08/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres