Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-il devenu ? Bill Pullman

 

 

 

                                         Bill Pullman dans "Independance day"

 

 

 

TITRES DE GLOIRE

 

C'est "La folle histoire de l'espace" en 87, hilarante parodie de "Star wars" signée Mel Brooks qui lance la carrière de Bill Pullman. L'acteur y interprète une sorte de condensé de Luke Skywalker et Han Solo complètement loufoque.

 

Extrait de "La folle histoire de l'espace"

 

 

Pour autant, ce n'est pas la comédie qui va devenir le créneau de l'acteur qui va d'ailleurs pour ainsi dire jamais y revenir.


Pour preuve, la même année il tient le rôle principal du film d'horreur "L'emprise des ténèbres" de Wes Craven. 


Son physique passe partout lui permet de s'assurer pas mal de rôles importants les années suivantes. On le retrouve notamment dans un autre classique de l'horreur "Brain dead" (1990) ainsi que dans un certain nombre de comédies romantiques comme "L'amour dans de beaux draps" (1990). 


Il est le fiancé abandonné par Meg Ryan dans "Nuits blanches à Seattle" (1993) mais pique Sandra Bullock à son frère dans "L'amour à tout prix" (1995).

 

Extrait de "Nuits blanches à Seattle" : 

 

 

Bill Pullman côtoie quelques unes des plus grandes stars d'alors ; Tom Hanks, Madonna et Geena Davis dans "Une équipe hors du commun" (Penny Marshall, 1992), Richard Gere et Jodie Foster dans "Sommersby" (Jon Amiel, 1993), Alec Baldwin et Nicole Kidman dans "Malice" (Harold Backer, 1995) ou encore Kevin Costner et Dennis Quaid dans "Wyatt Earp" (Lawrence Kasdan, 1994).


En 96, il incarne un super président des États-Unis dans l'ultra patriotique "Independance day" de Roland Emmerich qui fait un malheur à travers le monde. 

 

Extrait de "Independance day" :

 

 

L'année suivante il tient la vedette de "Lost highway" de David Lynch puis de "End of violence" de Wim Wenders.
En 98, il est le partenaire de Ben Stiller dans "La méthode zéro" de Jake Kasdan puis en 99 du petit film d'horreur "Lake placid" de Steve Miner.

Extrait de "Lost highway"

 

 


ET APRÈS ?

A partir des années 2000, la carrière de Bill Pullman va être plus discrète, entendez par là couronnée de moins de succès.


Car ni "Le coupable" (Anrhony Waller, 2000), ni "Le bon numéro" ( Nora Ephron, 2000),ni "Igby" (Burr Steers, 2002) ou encore "Dear Wendy" (Thomas Vintenberg, 2003) ne rencontrent vraiment leur public.


Certes on le retrouve quand même dans des films plus mémorables comme "The grudge" où il donne la réplique à la belle Sarah Michele Gellar ou encore "Scary movie 4" en 2006.


Il est même au casting de "You kill me" en 2007 qui est présenté à Cannes.


Ces dernières années on a pu le voir donner la réplique à Jessica Alba dans "The killer inside me" en 2010.


L'acteur s'est également orienté vers la télévision et a pu être aperçu dans "Torchwood" ainsi que dans "1600 penn" où il joue de nouveau un président des États-Unis.


En 2015, il est à l'affiche de "Anarchy" avec Ethan Hawke et "American ultra" avec Kristen Stewart.

 

il sera en 2016 dans la suite de "Independance day" 

 

 



31/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres