Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est il devenu ? Elijah Wood

 

 

 

 

 

 

 

   En langage Tolkien, Luke Skywalker s'écrit Frodon Saquet. Le plus célèbre rôle d'Elijah Wood

 

 

 

TITRES DE GLOIRE :

Elijah Wood débute sa carrière très jeune puisqu'il n'a que sept ans quand il débute dans "Retour vers le futur 2" de Robert Zemeckis (1989). On le voit l'année suivante dans "Affaires privées" avec Richard Gere. 


Dans le début des années 90, il ballade sa jolie frimousse chez Barry Levinson ("Avalon", 1990) et Richard Donner ("Radio flyer", 1991).


Il donne la réplique à Mel Gibson et Jamie Lee Curtis dans le gentillet "Forever Young" (Steve Miner, 1992) et affronte un affreux Macaulay Culkin dans "Le bon fils" en 1994.

 

FOREVER YOUNG, Mel Gibson, Elijah Wood, 1992

 

 

L'enfant grandit et tourne avec les stars du moment : il est le partenaire de Bruce Willis dans "L'irrésistible North" de Rob Reiner (1994), de Kevin Costner dans "A chacun sa guerre" de Jon Avnet (1994), ainsi que de Kevin Kline et Sigourney Weaver dans "Ice storm" de Ang Lee (1996).

 

 

 

En 1997, il a un des rôles principaux de la superproduction "Deep impact" de Mimi Leder puis est la vedette de "The faculty" de Robert Rodriguez.

 

 

C'est à cette époque que Peter Jackson le recrute pour son ambitieuse et colossale trilogie du "Seigneur des anneaux" dans lequel il tient le rôle majeur de Frodon. Le succès planétaire de la saga installe pour de bon Elijah Wood au rang de star.

 


ET APRÈS ?

Lors de la promo des "Seigneur des anneaux", il déclare ne pas vouloir être "le Mark Hamill des années 2000", pourtant, à l'instar de la vedette des "Star wars", Wood va avoir du mal à renouer avec le succès.


Cela dit l'après "Seigneur..." commence plutôt bien : certes il joue dans le médiocre "Spy kids 3" de Robert Rodriguez mais enchaine ensuite deux très bons films au beau succès : "Eternal sunshine of the spotless mind" de Michel Gondry et "Spin city" de son ami Robert Rodriguez où il figure parmi un casting 4 étoiles (Bruce Willis, Clive Owen, Benicio del Toro, Jessica Alba et la regrettée Britany Murphy).


La suite est plus compliquée pour l'acteur. Affublé d'une éternelle tête d'ado, l'acteur n'obtient pas de rôles d'homme mature. 


Néanmoins les rôle ne manquent pas. L'acteur Liev Schreber lui offre un rôle dans sa réalisation "Tout est illuminé". Wood tourne ensuite, en 2005, dans "Hooligans" avant de partir sur Paris jouer dans "Paris, je t'aime" aux côtés d'une flopée de stars (Natalie Portman, Gérard Depardieu, Nick Nolte...). En 2007, on l'aperçoit dans "Bobby" d'Emilio Esteves puis en 2007 on le retrouve dans l'ennuyeux "Crimes à Oxford".


C'est à cette époque qu'il commence, à l'instar de Mark Hamill, à prêter sa voix à des films d' animation. Ainsi l'entend t'on dans "Happy feet" 1 et 2 (2006 et 2010),  et "Numéro 9".


On le retrouve également dans des œuvres mineures, la plupart restées inédites dans nos salles, "Full of regrets" ,"Les meilleurs amis" (avec Katie Holmes) en 2010, "I think bad thought" en 2011.


En 2012, il est de nouveau Frodon Saquet dans "Bilbo le hobbit" prequel toujours signé Peter Jackson, de la fameuse trilogie du "Seigneur des anneaux". Mais c'est surtout grâce au pourtant affligeant "Maniac" présenté au Festival de Cannes 2012 où il joue un tueur psychopathe que l'acteur fait son grand retour...

Après avoir repris son rôle de Frodon dans "Le Hobbitt", on a pu voir dernièrement l'acteur dans "American stories" avec le regretté Paul Walker mais aussi "Grand piano" aux côtés de John Cusak ainsi que "Open windows" dont la particularité est d'avoir été tourné entièrement avec un téléphone mobile et une caméra de surveillance...

 

Autant de films restés inédits dans nos salles.



30/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres