Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-il devenu ? Richard Dreyfuss

 

 

Robert Shaw, Roy Scheider, and Richard Dreyfuss in Jaws. 1975. USA. Directed by Steven Spielberg

 

 

Richard Dreyfuss avec Robert Shaw et Roy Scheider dans "Les dents de la mer"

 

 

 

TITRES DE GLOIRE

Richard Dreyfuss fait quelques télés comme "Ma sorcière bien aimée" ainsi que quelques films notables comme "La vallée des poupées" et "Le lauréat" avant d'être recruté par George Lucas en 1973 dans "American graffiti" où il côtoie des petits jeunes nommés Ron Howard et Harrison Ford. 

 

                                                                    

 

Il est ensuite dirigé par le futur réalisateur de "Rambo", Ted Kotcheff, dans "L'apprentissage de Duddy Kravitz" où il Jack Warden et Randy Quaid pour partenaire puis "The second coming of Suzanne" avec Sondra Locke avant de s'embarquer dans les années 30 dans "Gros plan" avec notamment Bob Hoskins.

 

Steven Spielberg le fait accéder au vedettariat en lui confiant l'un des rôles principaux de son film "Les dents de la mer" qui devient, en son temps, le plus gros succès de l'histoire du cinéma. 

 

 

L'acteur en profite pour se lier d'amitié avec Spielberg et après un téléfilm, "Victoire à Entebbe",  au casting dingo composé notamment de Burt Lancaster, Kirk Douglas, Liz Taylor, Helmut Berger et Anthony Hopkins, il retrouve le cinéaste pour "Rencontres du 3ème type".

 

 

Le film, quoique dépassé durant l'été 77 par l'incontournable "Star wars" obtient tout de même un gros succès qui transforme l'essai des "Dents de la mer"

 

L'acteur peut il se débrouiller sans Spielberg ? Il ne se fait pas attendre pour y répondre en se faisant Oscarisé pour son film suivant "Adieu, je reste" de Herbert Ross.

 

 

Tout va alors pour le mieux pour l'acteur...

 

 

ET APRÈS ?

 

Ses films suivants ne sont pas couronnés du même succès : "The big fix" (1978) est une comédie qui ne trouve pas son public tout comme "The compétition" ou encore le très beau "C'est ma vie après tout" qu'il tourne aux côtés de John Cassavetes.

 

Ayant sombré dans la drogue et l'alcool, l'acteur déserte quelque peu les studios...

 

Si "The buddy system" avec Susan Sarandon ne marque toujours pas les esprits, Richard Dreyfuss fait un beau come back en 86 dans le remake de "Boudu sauvé des eaux" intitulé "Le clochard de Beverly-Hills" qu'il tourne aux côtés de Nick Nolte.

 

  

 

Ce retour au top, l'acteur le confirme l'année suivante dans "Etroite surveillance" sympathique comédie policière de John Badham avec Emilio Esteves et Madeleine Stowe. 

 

 

 

Ce retour au premier plan lui permet d'être notamment à l'affiche de "Les filous" (Barry Levinson, 1987) avec Danny de Vito et de "Cinglée" (Martin Ritt, 1987) avec Barbra Streisand.

 

En 1989, il retrouve son complice Steven Spielberg pour "Always" qui, s'il ne déglingue pas le box office, lui permet de donner la réplique à Holly Hunter, John Goodman et surtout la grande Audrey Hepburn dont ce sera hélas le dernier film.

 

 

Toujours en 89, Dreyfuss fait partie du casting haut de gamme de "Bons baisers d'Hollywood" de Mike Nichols où il a rien moins que Meryl Streep, Shirley MacLaine, Gene Hackman et Dennis Quaid pour partenaires.

 

Parmi les films notables de ces années 90, on retiendra sa collaboration avec Ken Russell pour "Une affaire d'honneur", son duo avec Bill Murray dans "Quoi de neuf Bob ?" (Franck Oz, 1991), ses retrouvailles avec Holly Hunter pour "Ce cher intrus" (Lasse Halström, 1991), ses retrouvailles ratées avec Emilio Esteves pour la suite de "Etroite surveillance" ("Indiscrétion assurée", John Badham, 1993) ou encore "Silent fall" (Bruce Beresford, 1994).

 

Il est bouleversant en 1995 dans "Professeur Holland" qui lui permet d'être nommé à l'Oscar du meilleur acteur et de revenir au top une nouvelle fois.

 

 

Cette même année 95, il affronte Michael Douglas pour un mandat à la Maison Blanche dans le semi réussi "Le président et Miss Wade". Ce sera pourtant son dernier film mémorable.

 

Richard Dreyfuss va par la suite plutôt flirter avec des rôles secondaires même s'il a encore un rôle important dans "Mad dogs" avec Jeff Golblum et Ellen Barkin.

 

Il occupe encore quelques premiers rôles en retournant à la Maison Blanche dans le téléfilm "Panique à la Maison Blanche" qui retrace l'attentat raté contre Ronald Reagan et fait une jolie performance dans "Le vieux qui lisait des romans d'amour".

 

L'acteur va se raréfier par la suite. Il est dans l'ambitieux mais raté remake de 'L"aventure du Poseidon" sobrement appelé "Poseidon" de Wolfgang Petersen puis, décidément, côtoie encore un président américain dans "W" d'Oliver Stone.

 

En 2010, il reprend sous forme de clin d'oeil, son personnage des "Dents de la mer" dans la scène d'ouverture de "Piranha 3D" du français Alexandre Aja où cette fois il n'échappe pas à une mort atroce.

 

 

Parmi ses dernières apparitions, citons "Red" en 2010 avec les vétérans Bruce Willis, John Malkovich et Morgan Freeman, "Very good girls" en 2013, "Paranoïa" en 2013 où il retrouve Harrison Ford  40 ans après "American graffiti" et "Zipper" en 2015.

 

On a pu le voir aussi dernièrement à la tv dans des épisodes de "Weed" et "Parenhood". Depuis 2015, il occupe un rôle récurrent dans la série "Your family of mine".



28/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres