Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Revoir Paris »

FCD25B03-F149-4365-844B-3781268DE01C

 

Hasard du calendrier ? A quelques semaines d’intervalles, deux films évoquant les attentats du Bataclan sortent en salles. Si « Novembre » s’intéresse à la poursuite des terroristes, « Revoir Paris » se consacre au vécu des victimes rescapées.

 

Dans « Revoir Paris », l’attentat du Bataclan n’est pas ouvertement cité. L’attaque, dont sont victimes Virginie Efira et Benoit Magimel, est, d’ailleurs, fictive mais renvoie, bien sûr, à ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit du 13 novembre 2015 où, comme dans le film, des cafés parisiens avaient été pris à partie.

 

Alice Winocour ne s’intéresse à aucun moment à vouloir nous indiquer qui a perpétré l’attentat décrit dans son film ni même le devenu de ceux qui l’ont commis. Sa caméra se consacre uniquement à ces deux êtres détruits psychiquement et même physiquement concernant Magimel.

 

Sans jamais virer dans le pathos, Winocour suit le trajet de ces deux êtres meurtris et leurs tentatives de vivre le plus normalement possible leurs vies d’après.

 

Sans surprise, Efira et Magimel sont tous les deux épatants et forment, sans encombres, l’atout fort de ce film. Jamais dans les excès, les deux brillants comédiens apportent tout leurs professionnalismes à une œuvre construite avec sincérité et, par ailleurs, fort réussie.

 

 

 



07/09/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 321 autres membres