Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Scream 4"

 

 

Scream 4

 

 

L'arrivée du 4e épisode de la saga "Scream" n'était pas forcèment une bonne nouvelle : Après un premier épisode haut de gamme, la saga s'était vite essoufflé jusqu'à un troisième épisode assez poussif.

Ce 4e épisode ressemblait plus à une opération de dernière chance de redorer le blason d'une équipe quelque peu en panne de succès (Neve Campbell en tête).

Pourtant, dès le début, le charme opère. Telle la musique d'entrée de "Star wars" ou le "gunbarrel" de James Bond, la sonnerie de téléphone est devenue la marque de fabrique des pré-générique des "Scream". Et d'entendre la voix grelottante du tueur fait toujours ce même effet horrifico-humoristique. 

Revoir ensuite les trois survivants des trois premiers, c'est revoir trois potes de jeunesse avec qui on aurait passé de bons moments jadis. Si David Arquette ne semble pas avoir changé d'un pouce, ses partenaires féminines sont désormais des adultes matures qui semblent, ici, venir transmettre leurs savoirs acquis à une nouvelle génération à peine née lors des premiers événénements (qui datent de 1997).

"Scream 4" reste fidèle à la dérision des trois premiers, visant à se moquer des films d'horreur en général mais aussi, nouveauté des années 2000, des remakes qui en découlent (dont Wes Craven est lui même producteur pour certains). Le film se moque de lui même notamment durant un excellent pré générique (comme pour les trois premiers) où le rire est aussi présent que l'horreur. Cette entrée en matière particulièrement réussie annonce la couleur d'un film qui tient bien ses promesses même si, parfois, certaines scènes, (de meurtres notamment) sont moins réussies que d'autres.

Wes Craven a néanmoins compris la faiblesse des opus 2 et 3 en signant un épisode plus proche de l'original, sans en atteindre le niveau, servi par une fin inattendue et bien ficelée.

Il est certain que l'on ressort du film avec un parfum de nostalgie et un plaisir demeuré intact en dépit des années passées. Alors après se dire que l'on souhaite qu'un 5 puis 6 puis 7e "Scream" soit mis en chantier, ça serait exagéré. Il serait plus plaisant de rester avec le souvenir d'un très bon épisode. Comme celui ci. 



15/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres