Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Six feet under" : retour sur une série culte

Six Feet Under (OCS) : 10 anecdotes que vous ignoriez sur la série culte

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une de mes séries préférées ( avec This is us dont je vous ai parlé il y a quelques temps ): Six feet under.

 

Elle a été diffusée de 2001 à 2006. Pour moi, elle marque le début de l'ère des séries de qualité avec des épisodes soignés tant d'un point de vue de l'histoire que de l'esthétique, un jeu d'acteurs à la hauteur de celui de films... Chaque saison ne compte en moyenne que 12 épisodes laissant le temps aux scénaristes de travailler au mieux. 

 

La série se déroule de nos jours et raconte l'histoire d'une famille de pompes funèbres "Fisher and sons" aux Etats Unis. Le père qui tenait les rennes de l'entreprise est décédé. Son fils David est formé au métier et l'accompagne depuis des années. Il veut donc reprendre la direction de l'entreprise. Pour les funérailles, son frère Nathaniel parti depuis longtemps de la maison revient et veut s'associer à son frère. Là, débute les ennuis. Nous avons affaire à un drame familiale avec des personnages ayant tous leurs secrets et travers. On retrouve des personnages complexes avec la mère de famille Ruth qui ressemble presque à une mormone mais cache finalement de lourds secrets, David homosexuel qui ne s'assume pas, Nate perdu dans la vie  qui ne sait ni qui il est ni ce qu'il veut, enfin Claire leur jeune soeur qui  traverse les affres de l'adolescence. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants. Au fil des saisons, on voit les personnages évoluer et commencer à reformer petit à petit une famille.

 

On retrouve des acteurs connus à leur début notamment Mickeal C.Hall que l'on a pu voir  par la suite dans Dexter.

 

 

Six Feet Under (OCS) : 10 anecdotes que vous ignoriez sur la série culte

 

Autre particularité de la série, chaque épisodes débute par le décès d'une personne dont ils vont s'occuper dans leur funérarium : un parallèle est ainsi crée entre le mort et ce que vivent les personnages de la série.

Autre point fort de la série qui en a de nombreux, le dernier épisode est un vrai bijoux ! Le final sans trop en révéler nous montre sur les dernières minutes  une projection sur les années et décennies à venir pour nos personnages jusqu'à la mort de chacun : la boucle est bouclée. Le tout servi par la musique Breathe me de Sia qui fait monter l'émotion crescendo jusqu'à faire pleurer la plus insensible des personnes. 

 

J'ai fini la série en ayant l'impression de perdre des amis que j'avais connus pendant 5 ans !

Je recommande donc fortement son visionnage d'autant plus qu'elle aborde sans tabou et avec finesse une multitude de sujets encore d'actualités : l'homosexualité, le racisme, la sexualité, les relations familiales, amoureuse, amicales....



12/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 295 autres membres