Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Skyscraper"

IMG_7224.JPG

 

"Die hard 6" le reboot ? À lire le synopsis on a un peu cette impression : une tour, une bande de terroristes et un gars qui s'en va s'occuper d'eux car sa propre famille est en danger. Motivés pour du déjà vu ?

 

Sauf que dans un Hollywood en voie d'extinction imaginative, quand on peut faire passer la pilule en octroyant un côté inédit à l'œuvre, on le fait. En changeant par exemple d'endroit ? En 88 déjà l'immeuble où sévissait Bruce Willis se nommait le Nakatomi plazza lequel se situait à Los Angeles. 30 ans plus tard, le marché asiatique n'ayant cessé de s'accroître, c'est à Hong-Kong directement que se situe l'action. Enfin tout du moins à l'écran car dans la réalité, l'équipe n'a pas dû quitter beaucoup les studios. 

 

La mise en bouche annonce très vite la couleur avec un prologue lourdingue où l'émotion devrait être au rendez-vous mais en fait non. Au moins ce début a l'avantage de mettre en conditon : ce sera un grand n'importe quoi qui va défiler sous nos yeux tout du long. En témoigne ces scènes déjà visibles sur la bande-annonce dont la fameuse ridicule où Dwayne Johnson, unijambiste rappelons le, saute d'une grue pour atteindre l'immeuble en flammes. Et c'est bien là que cela devient gênant : le film est trop sérieux par ailleurs pour justifier ce genre de séquences. Ce n'est pas tant que l'on soit dupe sur la crédibilité de ce genre de films mais un minimum est demandé quand même. Sur un "Mission impossible" le problème ne se pose pas, par exemple, puisque toutes les cascades sont réelles et même faites par Tom Cruise lui même. Aidé ici par un cascadeur et pléthore d'effets spéciaux, le film se ridiculise tout seul face à une absence totale de cohérence. 

 

Plutôt que de plagier de manière maladroite les prestigieux "Die hard" et "La tour infernale", pourquoi ne pas avoir fait appel aux frères Wayans voire nous ressortir les ZAZ (Zucker/Abrahams/Zucker auteurs des "Y a t'il un pilote/un flic dans les 80's) de leurs retraites pour nous concocter un bon film fendard qui aurait bien fait rire la salle ?

 

Non au lieu de cela, c'est une redite grotesque du concept du film d'origine des "Die Hard" parsemée de tout et n'importe quoi. Un ratage quasi complet qui ne vaut pas la peine de se déplacer en salles d'autant que la 3D n'est ici absolument pas indispensable.

 

 

 



21/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres