Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Tout s’est bien passé »

BEA8F99B-12F9-4F1B-809E-C9A082BF526E

 

En cette 2021, encore largement sonnée par l’effet Covid, le nouveau film de François Ozon ne se présente pas comme l’anti douleur cinématographique que l’on attend, que l’on espère…

 

Alors forcément, on n’a pas forcément envie de s’y ruer. Mais plusieurs aspects  nous y attirent pourtant : d’abord c’est un film de François Ozon. Alors certes sur ce blog, on n’a pas adoré tous ses films, mais on ne les a pas tous détesté non plus. Il y a ensuite cette collaboration, inédite, entre le réalisateur de « Huit femmes » et Sophie Marceau. L’actrice, assez rare ces dernières années sur grand écran, semble avoir trouvé ici une opportunité de trouver enfin un rôle digne de son statut de star. Souvent perdue dans des œuvres sitôt vues sitôt oubliées, l’ex James Bond girl renaît ici dans la peau d’un personnage qui lui sied bien. Face à elle, un étonnant André Dussolier. L’acteur n’a pas lésiné pour construire son personnage quitte, trouveront certains, à en faire des tonnes dans son interprétation. Reste, quoiqu’on en dise, le triple Césarisé apporte une interprétation pleine de justesse et d’authenticité. On l’a clairement rarement vu aller aussi loin dans la composition d’un personnage et il en d’autant plus bouleversant. Face à ces deux acteurs, Géraldine Peilhas assure le second rôle phare et se montre parfaite en sœur cadette dont les émotions diffèrent de celles de son aînée. Elle en piquerait presque la vedette à la belle Sophie…

 

Et le film ? Avec son sujet bien plombant, il aurait eu vite fait de virer dans un pathos gratuit. Mais Ozon ne fonctionne pas comme cela. L’émotion est jointe par des séquences plus légères voire drôles par moments. Ozon ne se fait pas avocat du pour ou contre l’euthanasie, son point de vue est neutre laissant tout à chacun être libre de son propre jugement.

 

Grâce à un fil conducteur agréable dans sa forme, Ozon nous fait passer un bon moment de cinéma bien qu’étonnamment quelque peu gâchée par une fin bâclée.

 



30/09/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 310 autres membres