Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Une vie meilleure"

 

Une vie meilleure

 

 

 

Il y a quand même une étrange impression lorsque l'on regarde l'affiche du film après l'avoir vu. Une impression très nette d'avoir été trompé sur la marchandise. Il y a d'abord un duo sur cette affiche. Soyons clairs : si vous êtes fans de Leila Bekhti vous serez déçus : l'actrice n'apparaît guère que 30 minutes. Ensuite il y a le bonheur suggéré par la photo mais aussi par le titre.


Là aussi, si vous allez voir "Une vie meilleure" pour passer un bon moment de gaité, repartez voir "Intouchables" qui doit être dans la salle d'à côté. Le scénario du film se complait de façon presque malsaine à enfoncer la tête dans l'eau de son interprète principal Guillaume Canet (excellent cela dit et qui trouve ici un de ses meilleurs rôles). Ça en devient quelque peu grotesque notamment lors d'une scène où le héros rapporte des chaussures volées par son beau fils.


Point de place non plus pour le rêve dans le film de Cedric Khan. Le cinéaste dresse un portrait bien noire dans la France en crise. Pour lui il est une évidence qu'il faut partir chercher l'eldorado ailleurs. Ici la poule aux œufs d' or s'appelle le Canada. Mais comme Cedric Khan a décidé d'en faire des tonnes dans le malheur de ses protagonistes, une dernière mauvaise surprise nous attend. Trop tard pour sa scène finale curieuse et sans intérêt qui semble vouloir donner une certaine positivité à tout ce que l'on vient de voir. 


On se dit quand même que l'on est pas étonné de voir des films comme "Intouchables" cartonner. Car voir sur grand écran ce que l'on visionne sans cesse aux actualités (la crise, les mal logés, le chômage) ne donne pas trop envie. Spécialement quand "La vie meilleure" promise dans le titre s'avère être une vraie arnaque de marketing presque douteux...



11/01/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres