Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Au poste !"

IMG_7120.JPG

 

Avec son affiche hommage à "Peur sur la ville" et l'apparence 70's déployée au sein même du film, on pense d'abord à un polar hommage à cette époque charnière qui pondit quelques gros classiques du genre dans notre hexagone.

 

Mais avec Benoît Poelvoorde et Grégoire Ludig devant la caméra et Quentin Dupieu derrière, on imagine que la direction choisie va être tout autre. Et en dépit d'un début qui semble diriger le film vers un ersatz de "Garde à vue", la suite va bifurquer sévèrement vers du loufoque orientant par la même le tout davantage vers un épisode que ne n'aurait pas renié Rod Serling pour sa "Quatrième dimension" que vers un suspense hitchcockien.

 

Et c'est là que ce mini film, 1h10 seulement, va laisser une empreinte, ou pas, vers le public. Cherchant manifestement à obtenir le titre de film culte, Dupieu n'y va pas par le dos de la cuillère dans le n'importe quoi. Cela donne lieu à des situations bizarres et inattendues dont il est difficile de se dire s'il faut en rire ou en être déconcertés. À dire vrai, sur ce blog, on n'a pas beaucoup ri, mais on peut comprendre aisément que certains y trouveront leur bonheur. Reste que pour une comédie, cela n'est quand même pas très drôle et pour un polar pas vraiment captivant. 

 

La fin finit par fustiger définitivement. Vous la trouverez géniale ou consternante. C est sûr qu'on ne peut reprocher au film de ressembler à un autre. C'est bien là sa qualité principale. Ou son défaut majeur. À vous de juger.

 

 

 



08/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 233 autres membres