Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Docteur Strange - Multiverse of Madness »

294621A0-BC41-4762-9EB7-125405884BC1

 

Moins populaire, en apparence, que ses copains Thor, Iron Man, Hulk et autres Spider-Man, le docteur Strange poursuit pourtant son petit bonhomme de chemin entre ses présences dans les épisodes des Avengers et ses propres aventures avec un deuxième opus dont le succès prouve bien sa côte d’amour.

 

Pourtant l’événement de ce deuxième tome n’est pas le retour du célèbre magicien mais bien celui du cinéaste qui est derrière le film. « Docteur Strange » deuxième du nom, c’est en premier lieu le grand retour de Sam Raimi. Celui qui a signé trois épisodes mythiques de « Spider-Man » dans les années 2000, revient donc dans ce monde de super-héros dont il semblait s’être défait définitivement après la déconvenue d’un quatrième épisode des aventures de l’homme-araignée hélas avorté après bien des désaccords.

 

Et si ce « Docteur Strange » est un film de commande, difficile de ne pas y voir la patte du réalisateur de « Evil Dead » qui propose certainement le plus horrifique Marvel auquel on ait eu droit. Sursauter d’effroi lors des épreuves encourues par le héros en parc est loin d’être une coutume. Au point d’ailleurs que l’on peut indiquer ici que les jeunes enfants ne sont pas forcément conviés à visionner un film qui pourrait leur donner, sinon des cauchemars, des rêves un peu chahutés.

 

Fidèle à une habitude que l’on pensait disparue, le cinéaste n’avait plus rien réalisé depuis 2013, Sam Raimi nous signe un film esthétiquement irréprochable, avec un cahier des charges, en terme d’action, à la hauteur des espérances et, à l’arrivée, une œuvre sombre et sans un iota d’ennui.

 

On pourra regretter que la thématique du multiverse ait parfois un parfum de « déjà vu récemment » avec le dernier « Spider-Man » même si l’histoire, en elle même, sait se renouveler.

 

On va pas se mentir, le film n’est pas, loin s’en faut, le meilleur des Marvel, mais les acteurs principaux font leur boulot en bon pros qu’ils sont, à commencer par l’impeccable Benedict Cumberbatch, mais aussi Elizabeth Olsen et surtout Xochitl Gomez, révélation du film, dont on devrait entendre à nouveau parler bientôt.

 

Deux scènes post-génériques à découvrir, restez donc bien jusqu’au bout .

 



04/05/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres