Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« La belle époque »

3C1BD8FA-B104-4844-8682-897BE531EFFE.jpeg

 

 

Dire de « La belle époque » qu’il était très attendu sur ce blog est un euphémisme. Accompagné d’une réputation le portant aux nues, ayant pour vedette deux acteurs qu’on adooore ici (Auteuil et Canet),  ce « belle époque » avait tous les ingrédients pour être adulé ici.

 

Et le moindre que l’on puisse dire est que Nicolas Bedos met toutes les chances de son côté en étant armé d’un scénario béton aux répliques qui tuent. Bedos a, depuis longtemps, prouvé qu’il a le sens de la phrase qui accroche et cela marche à merveille ici. Les « pics » que se lancent Fanny Ardant et Daniel Auteuil sont d’une douce saveur amère tandis que Guillaume

Canet et Doria Tillier ne déméritent pas non plus dans un autre style.

 

A ce sujet, son casting est impeccable. Daniel Auteuil continue à nous impressionner comme souvent. Il est la pièce maîtresse du film et le sait en apportant son talent et professionnalisme habituels. Il n’est jamais aussi bon  que dans ses face à face avec l’excellente Fanny Ardant laquelle nous a concocté un personnage aigri épatant. 

 

Rien à redire sur le reste du casting : Guillaume Canet continue à se constituer la meilleure filmographie du moment, Doria Tillier confirme tout le bien que l’on pense d’elle tandis que les « guest » Pierre Arditi et Denis Podalydes se sont vus, eux aussi, offrir, de jolis personnages à défendre.

 

Du reste, l’histoire, à défaut d’être innovatrice, est pleine de trouvailles heureuses qui sont souvent drôles et bien enlevées. Très clairement Bedos ne tombe jamais dans le piège de la scène en trop et ça c’est pas donné à tout le monde.  Pourtant...

 

Pourtant il manque ce petit « truc » qui l’empêche d’entrer dans un Panthéon où il flirterait avec une Amelie Poulain pour finir dans la famille des grands classiques français de ce 21e siècle. La faute en incombe peut être à ces scènes qui tendent parfois à se répéter et cette impression que le film tourne légèrement en rond par moments. Il lui manque aussi ces scènes marquantes qui  rendrait le film inoubliable. On passe un excellent moment mais ces aléas empêchent d’être totalement épanouis. 

 

 



12/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres