Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« La dégustation »

A5A39DDE-F453-4F47-94AA-A47B7156E15D

 

Il est toujours casse figure que de vouloir adapter une pièce de théâtre au cinéma.

 

Ivan Calberac s’attaque à la transposition de sa propre œuvre avec, à la clé, le même duo vedette représenté par Isabelle Carré et Bernard Campan.

 

Force est de constater que le produit transformé sied bien à l’univers cinématographique. Le principal défaut, le surjeu des acteurs, est ici évité et, au contraire, on est surpris par la sobriété du jeu des deux principaux protagonistes. Il faut dire que depuis « Se souvenir des belles choses », Isabelle Carré et Bernard Campan se connaissent bien et affichent leur aisance de jouer l’un avec l’autre.

 

Et le film dans tout ça ? Accompagné de dialogues savoureux, le scénario nous offre un joli panel de jolies scènes qui alternent l’émotion et le rire, le tout saupoudré d’une belle histoire d’amour.

 

Certes, le film ne va pas révolutionner le monde de la comédie romantique, mais se laisse voir avec un vrai plaisir sans que l’on s’ennuie un seul instant. Son format court, moins d’1h30) permet au cinéaste d’aller dans le vif du sujet sans s’égarer même si l’histoire de l’apprenti de Campan n’apporte pas grand chose à l’intrigue. A l’arrivée, un bon moment de détente.

 



31/08/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 321 autres membres