Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Mal de pierres"

IMG_1930.JPG

 

"Mal de pierres" ou le titre prétexte. A y bien regarder le mal en question n'est qu'un détail dans le synopsis. Le sujet n'est pas basé sur cette maladie méconnue même si de mal être il en est ici question.

 

La folie, l'amour obsessionnel, la dépendance corps et âme à un autre, voilà les critères qui ont intéressé Nicole Garcia pour son nouveau film. Isabelle Adjani, maîtresse en la matière, n'ayant plus l'âge requis pour s'emparer d'un tel personnage, c'est sa plus digne héritière, Marion Cotillard, qui hérite du rôle. L'actrice montre une nouvelle fois toute l'étendue de son immense talent en interprétant sans sur jeu cette femme dépassée par ses propres sentiments. Incapable d'aimer son mari, joué avec brillance par Alex Brendemühl, elle se fond d'amour pour un soldat joué sobrement par Louis Garrel.

 

L'histoire, tiré du roman de Milena Agus ,nous concocte par ailleurs une trame qui sait offrir des variantes à l'histoire sans jamais tomber dans certaines longueurs. Et c'est bien là le point fort de cette réalisation de Nicole Garcia. Si l'actrice/réalisatrice s'est toujours montré être une impeccable directrice d'acteurs, ça a toujours eu du mal à passer quant au rythme donné à ses œuvres. Longs et soporifiques, ses précédents films laissaient percevoir chaque fois les mêmes défauts.

 

L'histoire est suffisamment riche pour laisser la cinéaste avoir enfin l'opportunité de laisser le spectateur s'embarquer facilement jusqu'au final particulièrement inattendu. Ultime surprise d'un film qui s'avère être le meilleur à ce jour de sa réalisatrice.



31/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 227 autres membres