Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Paris-Manhattan"

 

 

 

 

 

 

Paris-Manhattan

 

 

 

Les premières minutes peuvent laisser craindre le pire : Alice Taglioni (au demeurant toujours aussi craquante) causant de façon virtuelle avec Woody Allen est une bonne idée de scénario de départ certes, mais peut très vite aller à l'indigestion pour qui abuserait de ces scènes.

Fort heureusement Sophie Lellouche a l'intelligence de développer autrement son bel hommage au cinéaste américain. Car c'est bien là le propos même du film que de créer une atmosphère, un rythme et surtout un humour typiquement juif que ne renierait pas le réalisateur de "Manhattan".

Résultat : voici une des comédies romantiques les plus inventives de ces derniers temps. Elle doit beaucoup au charisme de son actrice principale, la trop rare Alice Taglioni, qui emporte tout sur son passage et prouve ici qu'elle a largement et définitivement les épaules pour supporter à elle seule un film. Elle est bien aidée par un excellent Patrick Bruel décidément bien inspiré cette année après "Le prénom"

Ajoutons des seconds rôles enthousiasmants portés par des comédiens que l on apprécie toujours (notamment les trop souvent sous exploités Michel Aumont et Marie)Christine Adam) et vous obtenez l'une des comédies les plus jubilatoires de l'année agrémentée d'une petite surprise finale des plus 
originales que l'on ait vu cette année.



30/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres