Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Portrait de la jeune fille en feu »

45F40795-0F70-4834-B4C5-9F64BC71F7CC.jpeg

 

 

On aurait pu croire le sujet ultra ressassé ces dernières années, le thème de l’homosexualité cachée pour cause de tabou. Preuve est faite ici qu’il restait à raconter sur le sujet.  

 

Mais surtout, Céline Sciama nous propose une vraie œuvre d’art ponctuée d’images superbes et de décors magnifiques. C’est visuellement d’une beauté renversante reléguant presque l’histoire en arrière plan. Chaque image a été soigneusement choisie et travaillée pour embellir le film à son maximum.

 

La mise en scène est magistrale et toute en finesse, jamais dans le surplus. Surtout Céline Sciama a devant sa caméra deux actrices au talent immense qui sortent de leurs tripes le meilleur d’elles même. On n’a pas fini sur ce blog de dire tout le bien que l’on pense d’Adèle Hanael, une fois de plus grandiose. On est heureux de connaître un peu mieux sa partenaire de jeu, moins célèbre, Noémie Merlant qui s’impose direct comme la révélation de l’année chez les filles.

 

Certes le film n’est pas la perfection absolue non plus, la faute à quelques longueurs qui auraient pu être évitées auxquelles s’ajoutent parfois des plans douteux (c’était indispensable le gros plan d’une certaine caresse intime ?)...

 

C’est peut être titiller sur pas grand chose on peut en convenir. On ne se fait de toutes façons pas de soucis vis à vis d’un film qui fleure bon la razzia aux prochains César...

 



25/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres