Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu’est-il devenu ? Richard Gere

F19F70AB-255E-4991-9E94-80AA6AE04282

 

TITRES DE GLOIRE 

 

Richard Gere, né le 31 août 1949, enchaîne théâtre et comédies musicales, on le vit dans « Grease » dans le rôle de Danny, tenu par Travolta dans le film, avant de se lancer dans le cinéma.

 

Son premier rôle, il l’obtient dans « Rapport confidentiel » en 1975, film qui a pour vedettes Michael Moriarty et Yaphett Kotto.

 

Après un autre second rôle dans « Baby blue marine » aux côtés de Jan-Michael « Supercopter » Vincent et la future Mona de « Madame est servie », Katherine Helmond, il se fait remarquer pour de bon dans « A la recherche de Mr Goodbar » aux côtés de Diane Keaton.

 

Après « Les chaînes du sang », il enchaîne deux très beaux films, où il tient ses premiers rôles principaux, avec « Yanks » et surtout « Les moissons du ciel » le deuxième film du légendaire Terrence Mallick.

 

6730F197-3894-421D-8668-8CD7059A1850

 

Le vedettariat définif est acquis lors de son film suivant, « American gigolo ». A star is born.

 

8C93D480-3247-41DC-84DE-88E7F8543D17

 

Deux ans plus tard, nous sommes alors en 1982, il obtient l’un de ses rôles les plus célèbres avec « Officiers et gentlemen » aux côtés de Debra Winger.


8308E2A6-705C-4D3E-8BA5-4AB5DAC1C048

 

Il joue dans son premier remake d’un film français, il y en aura d’autres, en 1984 avec « À bout de souffle mode in USA » aux côtés de Valérie Kaprisky qui n’emballe pas la presse ni même le public…

 

Ses films suivants sont également des flops que ce soit « Cotton club », pourtant tourné sous la direction de Francis Coppola, et « Le roi David » tombé depuis bien longtemps dans les oubliettes.

 

L’acteur redresse quelque peu la barre avec le très bon « Sans pitié » avec Kim Basinger et « Les coulisses du pouvoir » avec Gene Hackman sous la direction de Sydney Lumet.

 

1768B8CD-293E-4992-BE5B-F745BB2847F8

 

Après « Rien à perdre » tourné sous la direction de l’acteur Gary Sinise, il joue dans le solide « Affaire privées », un excellent polar où il a Andy Garcia pour partenaire.

 

Aussi bons soient ces derniers films, il n’en a pas pour autant retrouvé les sommets du box-office. Il accepte un film refusé notamment par Harrison Ford et Al Pacino où on lui donne une jeune débutante nommée Julia Roberts pour partenaire.


71560BE7-D000-48A0-B350-DD10393B444F

 

Réalisé par Gary Marshall, « Pretty woman », c’est le nom du film, devient un carton mondial.

 

Redevenu « Banckable », l’acteur se voit proposer le rôle principal de bon nombre de grosses productions des années 90 : ainsi le retrouve t-on notamment dans « Sang chaud pour meurtre de sang froid » où il retrouve Kim Basinger mais aussi Uma Thurman, dans « Sommersby », remake du « Retour de Martin Guerre » où il donne la réplique à Jodie Foster, « Intersection », remake des « Choses de la vie » avec Sharon Stone ou encore « Lancelot » qu’il tourne aux côtés de Sean Connery.

 

BF467EDA-6D54-4B5A-A6A6-7DA6FD162A84

 

En 1996, il donne la réplique à un jeune inconnu nommé Edward Norton dans le solide « Peur primale » puis tourne « Red corner » un film qui lui tient à cœur puisque l’action s’y passe en Chine, un pays où il est interdit de séjour suite à ses prises de position connues en faveur du Tibet.

 

Il clôture les années 90 avec un autre remake, celui du « Chacal », qu’il tourne face à Bruce Willis et surtout « Just married ou presque » qui lui permet de retrouver Julia Roberts, toujours sous la direction de Gary Marshall, mais le film ne connaît pas le même succès que « Pretty Woman ».

 

Notons que ces années 90 auront, au delà de ses films, été très médiatisées autour de sa personne suite à son mariage avec la top model Cindy Crawford qu’il épouse en 1991 et dont il divorce en 1994.


DFAF4346-E34E-47A1-AD5A-487286E57332

 

Par ailleurs, les années 90 lui auront permis aussi d’être dirigé par l’immense Akira Kurosawa dans « Rhapsodie en août » (1991).

 

Au début des années 2000, il donne la réplique à la belle Winona Ryder dans le très triste « Un automne à New-York » puis est la vedette du plus léger « Dr T et les femmes » de Robert Altman.


9DF2C3CE-F55A-4EE6-8878-33A0A04DD047

 

Après un nouveau remake, de « La femme infidèle » de Claude Chabrol, intitulé « Infidèle », il tourne « Chicago » qui lui vaut le Golden Globe du meilleur acteur mais n’est, curieusement, pas retenu aux Oscars alors même que le film remporte la statuette suprême.

 

ET APRÈS ?

 

Il reste dans le domaine musical avec « Shall we dance ? » qu’il tourne avec Jennifer Lopez, puis on le retrouve notamment dans « Faussaire » de Lasse Hallström, « I’m not there » avec Christian Bale ou encore « Amelia » avec Hilary Swank et Ewan McGregor.

 

Il émeut le monde entier en 2010 avec « Hatchi », encore un remake, puis tourne deux très bons polars avec « L’élite de Brooklyn » et « Arbitrage ».

 

9B5B0628-854C-498B-B438-F4960A7C87FB

 

Ces dernières années, on a pu voir l’acteur notamment dans « Intrusion » avec Dakota Fanning, « Indian palace, suite royale » et « State of mind » où il partage la vedette avec Peter Dinklage.

 

L’acteur a également été vu dans plusieurs épisodes de la série « MotherFatherSon ».

 

Notons que l’acteur consacre aussi une bonne partie de sa vie à ses jeunes enfants qu’il a eus en 2019 et 2020.

 

 

 



17/08/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 321 autres membres